TEST YS VIII Lacrimosa of Dana, l’art de l’exploration et de l’action ! News

TEST YS VIII Lacrimosa of Dana, l’art de l’exploration et de l’action !

Aujourd’hui, la rédaction Jeux Vidéo Belgique se plonge dans l’univers de YS VIII: Lacrimosa of Dana, le huitième volet d’une longue série développée depuis les années 1980 par la société japonaise Falcom. Plaque tournante des jeux d’action J-RPG, la saga YS s’est démarqué avec un gameplay nerveux et très addictif mêlant action et exploration. Et comme tout J-RPG qui se respecte, la saga YS a su s’entourer de nombreux compositeurs pour vous accompagner dans ces nombreuses aventures. Petit dernier d’une longue lignée, YS VIII Lacrimosa of Dana sera-t-il aussi convaincant que ses grand-frères ?

Adol, le naufragé !

L’histoire commence de façon un peu classique comme dans beaucoup de J-RPG: Après une petite interlude, on retrouve notre héros, Adol, échoué sur une plage. C’est ainsi que, en compagnie de notre héros, nous allons partir à la recherche des autres naufragés dans cette île hostile qui se passerait bien de nouveaux occupants. Et si ce nouvel épisode YS VIII: Lacrimosa of Dana commence par un scénario classique des RPG, les développeurs ont su tirer leur épingle du jeu garce à deux grandes directions principales : Le village des naufragés et l’exploration. Deux éléments qui prendront toute leur importance dans votre aventure de YS VIII: Lacrimosa of Dana.

Ce nouvel opus proposera plusieurs personnages secondaires avec différents services à votre disposition. Ainsi, vous pourrez utiliser ces PNJ afin de débloquer différentes zones sur la carte au fur et à mesure de votre aventure. A travers cette exploration, vous récolterez des ressources afin de construire des bâtiments ou renforcer les fortifications. YS VIII: Lacrimosa of Dana met en place une gestion des ressources, la création de bâtiment et également une vie à l’interieur du campement, ainsi il faudra faire face à quelques situations courantes et relationnelles  comme le décès ou la trahison des naufragés qui viendront bousculer le rythme du scénario et permettra un gameplay assez addictif afin de régler ou de gérer tout ses cas particuliers !

Après une gestion interne de votre campement, il faudra repartir en exploration sur l’île regroupant bon nombre de mystères. En effet, cette île fourmille de zones remplies de monuments et d’interactions qui trouveront un sens à l’image d’un puzzle. Une histoire rythmée par des aller-retours entre un campement à gérer, une exploration à mener, le tout accompagné par des personnages chatoyants, un petit régal scénaristique pour les fans de J-RPG.

Test YS VIII Lacrimosa of Dana

Une aventure entre action et exploration !

La grande particularité de ce nouvel épisode YS, c’est notamment son gameplay orienté 50% action / 50% exploration en temps réel et se veut assez rapide dans les phases de combats. De manière schématique, vous passerez de combats à exploration et d’exploration au combat en un temps éclair, de quoi donner un gameplay assez nerveux pour ce nouvel épisode YS VIII: Lacrimosa of Dana.

Et pour explorer cet immense univers YS, vous disposez d’une équipe de 3 personnages que l’on peut inter-changer à l’envie grâce à une simple pression de touche. Mais là où ses inter-changements vont se dévoiler intéressants c’est que chaque personnage dispose d’une spécialité qui lui donnera quelques prédispositions par rapports aux différents types d’ennemis que l’on croisera dans le jeux : les mous, les volants et les ennemis durs (simple et efficace). Il faudra donc constamment switcher de héros permettant ainsi de profiter de tout le panel de personnage et d’en développer des techniques de combats. Ceci dit il y a plusieurs avantages à frapper avec la bonne personne, puisque divers bonus d’expérience et de SP seront octroyés si vous éliminez par exemple un ennemi en l’air ou via une technique. À cela s’ajoutent les gardes et esquives précises, les premières offrant des dégâts accrus lorsque les secondes ralentissent carrément le temps l’espace de quelques secondes.

Les techniques de Ys VIII: Lacrimosa of Dana se base sur un système d’arts tout comme une panoplie de J-RPG comme les tales of. On dispose d’une palette de 4 attaques spéciales et une attaque ultime par personnage. Mais il existe de nombreux moyens d’acquérir de nouvelles compétences ormis la simple montée en expérience, et cela se fera au moyen de l’exploration.

Test YS VIII Lacrimosa of Dana

Adol et les globetrotteurs !

En tant que membre du village des naufragés, Adol et les autres protagonistes de l’équipe sont désignés pour cartographier l’île, ce qui veut dire qu’il va falloir se jouer les globes trotteurs et remplir la moindre petite zone grise et ouvrir tous les coffres d’une zone avant de pouvoir certifier l’avoir fouillé à 100%. Cette recherche nous fera bien sur tomber sur de nombreux matériaux, servant au craft mais aussi des trésors de plus en plus intéressant au fil de l’évolution de notre histoire.

Il s’agit d’un aspect du gameplay particulièrement réjouissant, d’autant que la carte de l’île indique tous les points d’intérêts, les chemins bloqués, et autres suivi de quête, ce qui contribue grandement à rendre l’expérience agréable et fluide. Le voyage sera entrecoupé de nombreuses rencontres de boss, tous avec des patterns et des attaques dévastatrices sueurs froides garanties.

Outre ces différents aspects du jeux Ys vous propose aussi diverses activités, comme la pêche, rapide, mais aussi, les phases de défense du village avec une un système de tower-defense et les phases de reconquête demandant de vider des zones déjà visitées de ces nouveaux occupants, avec un petit combat de boss en conclusion.

Les explorations nocturnes, des versions beaucoup plus dangereuses que leur version diurne, viennent compléter toute cette panoplie d’activités et sont aussi beaucoup plus intéressants points de vue butin.

Test YS VIII Lacrimosa of Dana

Adol tire la gueule !

Disponible sur PS4 et Vita, ce RPG est sans l’ombre d’un doute du niveau d’une PS3, avec des textures sommaires et des environnements assez vides. Mais l’expéreince à montrer qu’un jeux bon se définisait au dela de ses graphisemes et pour cela Ys viii dispose de biens des arguments.

Ce jeu dispose d’un framerate à 60fps constant, des combats qui sont toujours d’un dynamisme peu commun et du boss gigantesques. L’OST fait elle aussi partie des points forts, avec des compositions ultra-rythmées accompagnant l’action de la meilleure des manières. YS VIII: Lacrimosa of Dana nous fait ainsi oublier ces défauts de graphismes par cette expérience et cette belle aventure et se place déjà comme un des RPG ps4 à posséder.

Verdict

Avec cet opus, la saga YS propose un J-RPG complet et comme on les aime avec tout ce qui fait le charme de nos RPG préférés. YS VIII Lacrimosa of Dana mélange les genres avec de l’exploration et des combats qui donne un rythment très dynamique et épiques le tout accompagné d’une bande son incroyable qui nous berce tout au long de cette grande aventure. Sans aucun doute un opus à avoir. 

EnregistrerEnregistrer

8

The Good

  • Un système de combat ultradynamique qui fonctionne très bien, à la fois simple et riche
  • Des personnages sympathiques, aux caractères biens particuliers et qui donnent à être découverts durant l’aventure.
  • De nombreuses quêtes annexes pour l’évolution du village
  • Des combats de boss intéressants.
  • Une très bonne OST.

The Bad

  • Des graphismes hérités de la version PSVita
  • Un peu cher si l’on s’en tient compte de sa seule réalisation
8 Général